Test de la Race Gonflable 14′ x 25″ ITIWIT

Voilà comme j’ai l’habitude de le faire, et toujours en précisant que je n’ai aucun lien commercial avec les produits ou les marques dont je parle (j’achète le matos). Je vais donc vous présenter avec beaucoup de plaisir et d’impartialité le dernier jouet sorti dans la gamme Itiwit (Decathlon).

J’ai eu la chance de l’essayer à la Transpaddle de Pont-l’évêque il y a quelques mois, j’ai tout de suite été conquis. Ce petit bijou (car il faut appeler les choses par leur nom) est un concentré de réussite flottant. Une finition vraiment très haut niveau et une série d’innovations qui en font indéniablement un concurrent très sérieux des grandes marques déjà installées sur le segment de la gonflable de Race. Je vais essayer de vous faire un descriptif détaillé de tous les points qui m’ont séduits et des quelques petites remarques à peine négatives 

Les conditions du test
Mon retour d’expérience se base sur mon ressenti lors de ma dernière sortie de 10 km ici en Normandie sur un plan d’eau très calme, puis un petit passage dans une zone plus ventée pour voir comment le sup réagit avec un petit vent side. Pour info je rame avec une pagaie Quickblade Trifecta 96. J’étais équipé pour le test d’un aileron Danny Ching (taillé pour le flat…). SUP Gonflé à 19 psi (le fabricant recommande 17)

Pour qui ?
Ce sup Race s’adresse à des rameurs confirmés, ou experts. Sa taille de guêpe 14′ x 25″ demande déjà quelques bonnes notions techniques pour pouvoir pleinement en profiter. Elle est plutôt typée flat.

Le comportement sur l’eau :
Ce qui vient de suite à l’esprit c’est l’extraordinaire glisse de la bête. C’est un plaisir de voir l’étrave semi-rigide fendre l’eau. Le SUP est super sain même si il fait bien travailler les jambes pour garder un bon équilibre en ramant le plus à plat possible. Le rendement est fou, peu d’efforts sont nécessaires pour avancer à vive allure. Je ne vous décris même pas sa réactivité à la relance c’est juste hallucinant, au point d’oublier que l’on rame sur une gonflable.

Niveau rigidité, nouvelle claque, le SUP n’est pas latté mais jouit de stringers polyethylène sur et sous la planche pour augmenter la rigidité gonflée, c’est stupéfiant, et terriblement efficace. La planche reste tendue et ne souffre ainsi d’aucune absorption d’énergie à la rame.

Les innovations
Un nose et un tail semi-rigides.
Le nose (on le voit bien sur mes photos) plante le SUP qui garde une trajectoire rectiligne, et évite ce dont souffre la plupart des autres concurrents aux noses bien ronds (au dessus et non dans l’eau) qui sont de véritables chars à bœufs dès qu’il y a une petite prise au vent (surtout quand il est side).
Le tail Carré semi-rigide lui aussi met une grande claque aux vilaines trainées d’eau que l’on connait généralement avec des tails ronds. Je ne reviens pas sur les stringers dont j’ai déjà parlé plus haut.

Les équipements et la finition
Là encore… machine à claques… et longue liste d’éloges :
– la qualité du pvc et de tous les accessoires sont sans faille, le look du bébé est sobre est très réussi.
– La bonne idée des poignées transversales pour les portages en départs Beach race. On notera le confort de ces dernières, bien rembourrées pour éviter de se faire mal aux mains.
– Un système de fixation devant les poignées pour bloquer un petit sac étanche dans le cadre de sorties plus « pépère ».
– Un boitier US qui supporte un grand nombre d’ailerons (même les Connects de FCS se clippent à merveille – cf ma photo sur ce point précis).
– Le pad très beau et ultra confortable
– Une série de repères imprimés devant et derrière la poignée centrale pour se replacer facilement une fois que l’on a trouvé la bonne position, c’est con mais tellement pratique !!!
– Un deck sur le tail. Bien vu la encore, peut-être un peu loin pour ceux qui ont des petites jambes (je ne souffre pas de ce handicape avec mes 193 cm )))) )

Un petit bémol (il faut bien avoir une critique à faire quand même héhé). Le sac de transport, est bien fini mais je pense un peu fragile à l’usage. J’emmène mes gonflables partout quand je pars en voyage et je sais que les sacs sont malmenés dans les aéroports. Le temps et l’usage me diront si j’ai raison ou non…

Le prix
Là c’est l’uppercut !!! La planche est au prix public…. Tantantan… de 700 euros. C’est tout simplement dingue quand on voit le niveau de finition et le nombre d’options détaillées ci-dessus. On notera que le SUP est livré avec un aileron plastique (pas celui de mes photos), un leash et un kit de réparation. Vous devrez juste rajouter une pompe qui est en option.

Voilà je pense avoir fait le tour de la présentation de l’avion de chasse… Je parie que nous allons en voir beaucoup sur les courses de flat d’ici peu et c’est tout à fait légitime. Je sais que certains resteront critiques mais j’ai envie de vous dire que le meilleur moyen de se faire une idée c’est de l’essayer (la marque est présente sur un grand nombre d’évènements) et l’essayer, c’est l’adopter.

Récapitulatif technique :
Longueur: 14′ (427 cm)
Largeur: 25″ (63 cm)
Epaisseur: 6″ (15 cm)
Construction Dropstitch renforcé & PVC collé robuste, résistant et réparable.
Volume: 290 litres
Poids: 12,6 kg
Prix : 700 euros

 

#itiwit #standuppaddlestuff

Aimer et partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *